Logo The Darkest Hour

Nous sommes actuellement en automne, au mois d'octobre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur Nom de votre forum

Les dernières rumeurs

Le Clan des Étoiles ne semble plus donner de signe de vie ! Il serait vraiment temps qu'on en sache plus à ce sujet...

1 Tonnerres | 1 Vents | 1 Rivières | 3 Ombres | 1 Ciels | 0 Étoiles | 0 Sombres | 2 Solitaires | 0 Tribus |

 :: LE LAC :: TERRITOIRE DU CLAN DE LA RIVIÈRE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Frontière ║ L'art d'être un chaton ~ {.feat Rivière Noire}

avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 18/08/2018
Dim 26 Aoû - 17:45

L'art d'être un chaton~

Rivière Noire


         Partir en patrouille c’était bien, partir en patrouille en plein milieu de la nuit sans prévenir personne et savourer la douceur nocturne seul était bien mieux. A pattes de velours, il quitta le camps non sans avoir vérifié que tout le monde dormait et allait bien. Observer les siens se reposer en toute sérénité était toujours réconfortant pour lui. Il lança un dernier regard en direction du lieu où dormait sa sœur avant de sortir définitivement du camp.
Il allait devoir faire quelque chose pour ça… il le savait et pourtant… il soupira. Devait-il finir par interroger le clan des Étoiles à ce propos ? Ou alors agir tout simplement ?

L’odeur des sous-bois vint chatouiller ses narines et il profita un moment avant de se remettre en route d’un pas léger en direction de la frontière qui les séparaient du clan de la Rivière. Cela faisait longtemps qu’aucun incidents n’avaient étés à déplorer entre leur deux clans mais avec la tension qui régnait face à la venu du nouveau, mieux valait être sur ses gardes.
Il trottina jusqu’à la frontière, observant les lieux avec attention avant de s’arrêter, fixant la frontière sur le qui-vive. Il sentait l’odeur d’un chat d’un clan de la Rivière. Il huma l’air avant de se tapir au sol, avançant silencieusement. Il devait rêver… non ? Il sentait le lait…

Restant à l’abri dans  l’obscurité, il voyait les buissons bouger, entendant de temps en temps de petites exclamations. Un seul… il n’en sentait pas d’autres et pourtant… plus ça approchait, plus il distinguait l’odeur du lait.
Un chaton ? Seul en pleine nuit et si près de la frontière ?

Le chaton en question fit un bon, semblant soudainement surpris par une musaraigne qui passait par la et feula légèrement tout en reculant vers l’endroit où il se trouvait. Il soupira, se redressant tout en quittant son buisson d’observation. C’était vraiment un chaton…
S’asseyant, il surveilla le petit des yeux qui reculait toujours, finissant par le heurter. Le plus jeune sursauta, se tournant vers lui en crachant, les poils hérissés sur son échine.

Tu n’as pas l’impression d’être un peu loin de chez toi ? Demanda-t-il tranquillement.

Son miaulement grave sembla surprendre le plus petit au pelage gris et blanc qui couru se réfugier dans le buisson qu’il venait de quitter un peu plus tôt.
En guise de réponse, ses moustaches frémir un peu sous « l’invasion » du chaton et il s’allongea, ses grands yeux rivés sur le chaton alors que sa queue fouettait l’air dans un battement régulier d’un air tranquille et qui se voulait rassurant. Si l’un des chatons du clan de la rivière avait disparut, ils devait être à sa recherche. Ne pouvant pas leur ramener sans que ça ne soit mal interprété et ne pouvant pas le laisser déambuler sans surveillance, encore moins sur son territoire, il se résolu à le surveiller jusqu’à l’arrivé des guerriers du clan adverse.

Le chaton sembla habitué à sa présence car il sorti lentement de sa cachette, le poil toujours hérissé et sentant la peur à plein nez. Il ne bougea pas pour autant… jusqu’à que soudain pris de courage, le  tout petit qui ne lui semblait pas avoir guère plus de trois lunes le défis du regard.

Je suis un valeureux guerrier du clan de la rivière ! Je vais vaincre le clan de l’ombre et protéger mon clan !

D’accord…

Techniquement, je suis toujours chez moi… donc c’est toi qui envahit mon clan, merdeux.

Le chaton ne sembla pas comprendre ou n’avait pas envie de l’écouter et lui fonça dessus avant de lui sauter sur le dos, toutes griffes sortit, finissant par s’attaquer à son oreille à la mordant avec force.
Il soupira, tiquant sur la légère douleur puis secoua la tête pour le déloger gentiment, son but n’étant pas de le blesser. Mais cela ne découragea pas le plus petit pour autant qui s’attaqua d’un air motivé à sa queue.
Il souffla doucement, posant sa tête imposante sur ses pattes avant en guettant la frontière pour ne pas être surpris de l’arrivée de guerriers. S’il pouvaient se dépêcher un peu pour récupérer la terreur, ça l’aiderait bien… Enfin, certain diront que c’était de sa faute et que ça lui apprendra à sortir en douce du clan sans avertir personne. Bandes de langues de vipères tiens…
     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 18/08/2018
Guerrier du Clan de la Rivière
Voir le profil de l'utilisateur




Rivière Noire
Guerrier du Clan de la Rivière
Dim 2 Sep - 20:34

L'art d'être un chaton...



Elle courrait dans la pénombre, ses petits étaient à plusieurs longueurs de queues devant elle. Elle pouvait sentir un souffle froid frôler sa queue. L'ombre allait la rattraper... mais elle ne pouvait pas... pas partir sans ses pressions chatons, les abandonner ici à leur triste sort. Pas encore une fois. Elle se démena donc un peu plus, enfonçant ses griffes dans la terre pour prendre un peu plus d'élan à chaque foulée. Elle jeta un regard en arrière. Bien, les ombres s'éloignaient peu à peu. Elle porta de nouveau ses pupilles jaunes sur ses chatons et, constatant qu'ils n'étaient plus, elle perdit l'équilibre et roula dans la terre, un cri strident se faisant entendre.

Elle se réveilla en sursaut au beau milieu de la nuit, dans son nid au fond de la tanière de guerriers. Un rêve.. mais le cri n'en était pas un. D'ailleurs, d'autres guerriers s'éveillaient brusquement, inquiétés par le bruit. Sans demander plus d'explication, elle quitta la tanière pour se rendre dans la clairière, où l'une des reines du clan se tenait. Son poil était hérissé et son regard trahissait sa panique. Elle hâta le pas pour la rejoindre, commençant à comprendre la situation.

- Patte de Miel ! Que se passe t-il ? Tes chatons vont bien ?

- Rivière Noire ! Appelle les autres, Petite Écume a disparu... je ne sens pas de traces ennemies, mais... il n'est plus là !

Elle ne se laissa pas le temps d'imaginer ce qui avait bien pu se passer pour ce chaton et se dirigea immédiatement vers le lieutenant pour lui expliquer la situation. Il organiserait des patrouilles de recherche. Elle irait seule, en partant immédiatement elle avait plus de chance de le retrouver saint et sauf. Avec les petits, chaque minute comptait. Elle quitta le camp, ne trouvant qu'une faible trace du chaton en guise de piste à suivre. Heureusement, il ne semblait pas se diriger vers le lac... s'il était tombé dedans, elle ne serait certainement pas assez rapide pour le repêcher avant qu'il ne soit trop tard.

Trois petites boules se faufilèrent entre ses jambes. Ses chatons ! Perdant la suite de la piste, elle se mit à les suivre, comme dans son rêve. Ils allaient l'aider ! Jamais ils ne laisseraient un autre chaton mourir. Elle les suivit un moment et les vit s'effacer progressivement en se rapprochant de la frontière avec le Clan de l'Ombre... Oh non, que ferait-elle si le chaton l'avait traversé ? Bien sûr qu'elle n'hésiterait pas à le suivre... mais ce serait vraiment mauvais pour le Clan de la Rivière. Elle ralentit, se rapprochant à pas de loup de la frontière. Elle souffla.

- Petite Écume...?

L'odeur était vraiment proche... mais elle sentait aussi...

- Étoile de Rivage.

Le chaton était tombé entre les pattes du chef du Clan de l'Ombre ! Heureusement, celui-ci semblait calme et laissait le chaton attaquer sa queue. Si le petit n'avait pas l'air rassuré, il semblait en bonne santé. Elle se posta à la limite de la frontière, toisant le petit d'un air sévère, mais rassuré.

- Petite Écume, te voilà enfin !

Le chaton, levant les yeux vers elle, vint se réfugier entre ses pattes. En voilà un qui ne s'aventurera plus hors du camp, et encore moins en pleine nuit. Il avait tout de même été assez brave pour s'attaquer au chef du Clan de l'Ombre. Plus tard, il ferait un guerrier exceptionnel... comme ses petits auraient pu l'être. Elle lança sur un ton égal à l'encontre du chat massif en face d'elle.

- Tu le surveillais ?

Rivière Noire
Étoile de Rivage
De petites notes ici
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 18/08/2018
Jeu 6 Sep - 15:38

L'art d'être un chaton~

Rivière Noire


     Il sentit une odeur forte venir du côté Rivière de la frontière et ses moustaches frémirent. Pourtant il ne bougea pas, restant sagement allongé sur la terre meuble en laissant le chaton jouer avec sa queue. Même si attaquer serait le bon mot pour la petite boule de poil.
Il espérait que celui de la Rivière qui approchait ne serait pas ne mauvaise foi et n’irait pas inventer qu’il avait maltraité le chaton.

Petite Écume, te voilà enfin ! 

La nouvelle venue n’eut pas tôt fait de finir sa phrase que le chaton bondit vers elle, se cachant entre ses pattes. Sympa… il était si effrayant que ça ? Il allait mal le prendre lui…
Enfin, au moins ça c’était fait, il serait tranquille maintenant.

Tu le surveillais ? 

Il se redressa sur ses pattes, fouettant l’air avec sa queue avant de s’asseoir, l’enroulant autour de ses pattes. Puis il fixa le chaton et la nouvelle venue qu’il avait déjà vu à l’assemblée. Rivière Noire s’il se souvenait bien, une valeureuse guerrière.

Je ne pouvais pas le laisser s’aventurer plus loin, les marécages sont dangereux en cette période.

Sans compter que certain de ses guerriers aurait sans doute eut peu de scrupule à effrayer dangereusement un chaton d’un autre clan -ou pire encore. Mais il n’était pas nécessaire de le faire remarquer, la réputation du clan était assez connu pour cela.

Et je ne pouvais pas non plus vous le ramener.

Le chef du Clan de l’Ombre sur le territoire de ceux de la Rivière aurait fait mauvais effets, aussi bonnes qu’auraient put être ses intentions.
Il ne dirait rien quand au fait qu’un chaton ait pu leur échapper, ils devaient très bien le savoir tout seul et ce n’était pas vraiment ses affaires du moment qu’aucun incident entre leur clan n’était à déplorer.

Il est plutôt impressionnant pour son âge, vous aurez un valeureux guerrier à l’heure venue.

Il n’y avait aucune honte à dire ce qui était à dire et il ne prenait pas cela comme un signe de faiblesse. Il trouvait simplement ça important de pouvoir parler avec les autres clans en toute cordialité sans avoir à attendre les assemblées. Surtout que la dernière avait été plutôt mouvementé.
D’un coup de langue, il se lissa les poils du poitrail.
     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 18/08/2018
Guerrier du Clan de la Rivière
Voir le profil de l'utilisateur




Rivière Noire
Guerrier du Clan de la Rivière
Ven 7 Sep - 21:19

L'art d'être un chaton...



"Je ne pouvais pas le laisser s’aventurer plus loin, les marécages sont dangereux en cette période."

Elle ne s'était jamais aventurée au coeur du territoire adverse, mais avait entendu à de nombreuses reprises parler du danger que représentaient les surfaces marécageuses qui s'y trouvaient pour tout guerrier ne faisant pas assez attention. Même si elle n'aimait pas l'avouer, le meneur avait bien agit... Enfin, ce n'était probablement que par respect du Code du Guerrier, mais ça lui allait. Le petit était sauf, et elle ne devrait pas tarder à le retourner à sa mère avant qu'elle ne meurt d'inquiétude.

"Et je ne pouvais pas non plus vous le ramener."

Il n'avait pas tord, même si elle était quasiment sûre que personne ne lui aurait sauté dessus s'il était simplement venu rendre le chaton égaré. Cependant, le chef du Clan de l'Ombre qui se baladait près de la frontière en pleine nuit... c'était étrange, mais ne la regardait pas pour le moment. Il ne l'avait pas franchie. Une nouvelle forme vint se frotter à elle. Son premier né fusillait le meneur du regard. Elle le fixa un instant avant d'enrouler sa queue autour de lui.

- Reste sage.

Elle releva les yeux vers l'énorme matou, comme pour s'assurer qu'il n'avait pas remarqué le regard de son fils.

- C'est honorable, le Clan de la Rivière vous en est reconnaissant.

Aussi aimable pouvait-il être, la guerrière espérait ne plus avoir à le revoir dans de telles conditions. Un Clan qui laisse fuir ses chatons en pleine nuit a une allure faible. Et le Clan de la Rivière ne l'était pas. Ce n'était que l'oeuvre d'un chaton déjà bien trop doué pour se faufiler.

"Il est plutôt impressionnant pour son âge, vous aurez un valeureux guerrier à l’heure venue."


Elle ronronna en couvant le chaton d'un regard doux. Il était courageux, même si elle soupçonnait ce courage d'être en grande partie de l'inconscience.. enfin, il pourrait raconter sa mésaventure aux autres chatons, lorsqu'il ne serait plus puni. Elle hocha doucement la tête.

- En effet, mais pour le moment il va devoir apprendre à se contenter du nid de sa mère.

Une de ses oreilles frémit. Même dans son nid, ses chatons n'avaient pas pu survivre... peut-être avait-il raison de fuir. Peut-être était-ce l'instinct. Mais il ne s'était sûrement pas dirigé vers l'endroit le plus sûr à la place, bien au contraire.

- Son nom est Petite Écume, tu pourras suivre son évolution au cours des Assemblées. Un jour peut-être, il se tiendra à tes côtés sur le grand chêne.

Rivière Noire
Étoile de Rivage
De petites notes ici
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 18/08/2018
Dim 9 Sep - 13:33

L'art d'être un chaton~

Rivière Noire


    Son oreille s’agita un peu alors qu’elle intimait d’être sage au chaton. Pourtant ce dernier ne bougeait pas… enfin, c’était tout aussi bien, il n’était pas vraiment partant pour faire de nouveau maltraiter sa magnifique queue.

C'est honorable, le Clan de la Rivière vous en est reconnaissant.

Ses moustaches frémirent alors qu’il fixait la guerrière de ses grands yeux.

Pas besoin de reconnaissance, ce n’est qu’un chaton et aucun d’eux ne devraient jamais être mêler aux combats.

C’était sa philosophie, n’en déplaisent aux autres chats. Il ne ferait jamais rien aux chatons et s’arrangerait pour qu’aucun de son clan ne le fasse tant qu’il en serait le chef. On aurait presque pu dire qu’il s’agissait là de sa fierté.

En effet, mais pour le moment il va devoir apprendre à se contenter du nid de sa mère. 

Ses moustaches frémirent de nouveau, amusé cette fois. Les petits étaient parfois un peu trop intrépides pour leur bien et le bien des nerfs de ceux qui les entouraient. Perdre un chaton ne devrait pas avoir lieu d’être, surtout dans des conditions d’affrontements inter-clanique.

Son nom est Petite Écume, tu pourras suivre son évolution au cours des Assemblées. Un jour peut-être, il se tiendra à tes côtés sur le grand chêne. 
Je suivrais ça avec plaisir dans ce cas, je n’oublie que rarement un nom. Ajouta-t-il en la fixant.

Surtout quand il s’agissait de situation particulière mais il avait généralement bonne mémoire. Ce n’était pas un avertissement pour la guerrière mais un fait et il espérait dans un sens qu’elle ne prenne pas ça pour une note de défis. Mais dans le cas contraire, grand bien lui fasse, il s’en foutait.

Rentrez bien, je vais faire de même.

Avant qu’on ne vienne le chercher et l’ennuyer pour des raisons aussi diverses et variées les unes que les autres.
Il se releva souplement malgré son âge avant qu’une des ses oreilles de s’agite sous un nouveau bruit. Il huma l’air et se rassit, fixant le lieu d’où l’odeur musqué de matou de la Rivière s’approchaient. Allons donc… il voulait bien partir dormir mais il ne pouvait pas laisser sans surveillance autant de guerrier d’un autre clan près de sa frontière, ne savait-on quelles idées pourraient leur traverser l’esprit. De toute façon, la première patrouille des siens n’allaient pas tarder à passer par là… et c’était bien pour ça qu’il ne pourrait pas bouger. Il était hors de question qu’il parte alors qu’une situation épineuse pourrait se passer dans son dos.

Les guerriers de nos jours…
Il se lécha la patte afin de se nettoyer tranquillement derrière les oreilles.
     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 18/08/2018
Guerrier du Clan de la Rivière
Voir le profil de l'utilisateur




Rivière Noire
Guerrier du Clan de la Rivière
Jeu 13 Sep - 22:05

L'art d'être un chaton...



"Rentrez bien, je vais faire de même."

Elle hocha la tête. Il était tard, et en plus d'être fatiguée, elle ne voulait pas que ses camarades s'inquiètent trop. Elle ne savait que trop bien ce que pouvait ressentir sa mère à cet instant précis. Ainsi, elle commença à se détourner du matou, mais s'arrêta en voyant une patrouille arriver. Ils n'avaient pas attendu son retour pour poursuivre les recherches, et elle ne pouvait les blâmer pour cette bonne initiative. Le lieutenant, à la tête de la patrouille, s'approcha rapidement en voyant le chaton, puis lança un léger regard au matou de l'autre côté de la frontière.

"Pourquoi est-il ici ?"

La patrouille se posta autour d'elle, les poils presque hérissés. Pensaient-il que le chef adverse avait tenté de voler le chaton ? La supposition n'était pas tellement idiote, mais elle ne pouvait les laisser penser ça et risquer une bataille inutile, surtout sous les yeux d'un chaton  !

- Quand je suis arrivée, il empêchait Petite Écume de s'aventurer plus loin sur son territoire. Il l'a ensuite laissé revenir vers moi.

Ses camarades échangèrent des regards dubitatifs, mais ne bronchèrent pas. Le lieutenant se mit face à Étoile de Rivage et s'inclina.

"Le Clan de la Rivière est reconnaissant. Maintenant, nous allons retourner à notre camp, et vous feriez mieux de faire de même."

Rivière Noire prit le chaton par la peau du cou, prête à partir, lorsqu'elle sentit l'odeur plus forte du Clan de l'Ombre. Une patrouille semblait s'approcher. Et elle n'était pas la seule à l'avoir senti, puisque ses camarades se figèrent également. Ils voudraient probablement rester pour ne pas laisser la patrouille penser qu'elle les fuyait...

Rivière Noire
Étoile de Rivage
De petites notes ici
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Darkest Hour :: LE LAC :: TERRITOIRE DU CLAN DE LA RIVIÈRE-
Sauter vers: